Surendettement des particuliers : comment s’en sortir et éviter les pièges

Le surendettement est une situation malheureusement fréquente, qui peut toucher n’importe qui. Face à cette réalité, il est essentiel de connaître les enjeux et les solutions pour y faire face. Dans cet article, nous vous proposons un tour d’horizon complet sur le surendettement d’une personne physique, en abordant notamment les causes, les conséquences et les moyens d’action pour s’en sortir.

Qu’est-ce que le surendettement ?

Défini par le Code de la consommation, le surendettement est une situation dans laquelle une personne physique se trouve dans l’incapacité manifeste de faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles ou à échoir. Cette situation peut résulter de diverses causes, telles qu’une baisse des revenus, un accident de la vie (divorce, maladie…), des dépenses excessives ou encore un recours abusif au crédit.

Les conséquences du surendettement

Outre les difficultés financières évidentes, le surendettement a également des répercussions sur la vie quotidienne et familiale du débiteur. En effet, il entraîne souvent un isolement social et peut provoquer des problèmes de santé liés au stress et à l’anxiété. De plus, il peut impacter négativement la vie professionnelle du débiteur en fragilisant sa situation et en limitant ses opportunités d’évolution.

Les solutions pour sortir du surendettement

Il existe plusieurs solutions pour faire face au surendettement. En voici quelques-unes :

  • Le rééchelonnement des dettes : il s’agit de négocier avec les créanciers une prolongation des délais de remboursement, afin de diminuer le montant des mensualités. Cette solution peut être envisagée directement avec les créanciers ou par l’intermédiaire d’un avocat ou d’un médiateur.
  • Le rachat de crédits : cette opération consiste à regrouper l’ensemble des crédits en cours en un seul prêt, afin de bénéficier d’une mensualité unique et réduite. Toutefois, cette solution peut entraîner un allongement de la durée du remboursement et un coût total plus élevé.
  • La saisine de la commission de surendettement : en cas d’échec des démarches amiables, le débiteur peut déposer un dossier auprès de la commission de surendettement, qui étudiera sa situation et proposera un plan adapté à sa situation (plan conventionnel de redressement, mesures imposées ou recommandées, effacement partiel ou total des dettes…).
A lire aussi  Saisie sur compte bancaire : tout ce que vous devez savoir

Les conseils pour éviter le surendettement

Pour prévenir le risque de surendettement, il est important d’adopter une gestion rigoureuse de son budget et d’être vigilant face aux crédits. Voici quelques conseils :

  • Établir un budget prévisionnel en tenant compte de ses revenus et de ses charges fixes (loyer, assurances, impôts…).
  • Éviter les découverts bancaires coûteux et les agios.
  • Se méfier des crédits renouvelables, dont les taux d’intérêt sont souvent élevés.
  • S’informer sur les dispositifs d’aide sociale en cas de difficultés financières passagères (aides au logement, prime d’activité…).

L’accompagnement par un avocat

Pour sortir du surendettement, il peut être judicieux de faire appel à un avocat spécialisé en droit de la consommation. Celui-ci pourra vous conseiller sur les démarches à entreprendre, négocier avec vos créanciers et vous représenter devant la commission de surendettement le cas échéant. Il pourra également vous informer sur vos droits et obligations et vous aider à constituer votre dossier.

Face au surendettement, il est essentiel de réagir rapidement et de ne pas rester isolé. En sollicitant un accompagnement adapté et en mettant en place des solutions concrètes, il est possible de retrouver une situation financière saine et équilibrée.